June Yong Lee


LA MÉMOIRE
DANS LA PEAU

 
torso-series-1[1]

June Yong Lee

Il est possible de voir sans être vu, mais il est impossible de toucher sans être touché soi-même. On ne ressort jamais intact de tout contact. (Denis Hollier, The Politics of Prose)

[9 photos – 139 mots]

 
 
torso-series-13[1]

Les corps racontent des histoires personnelles et suggèrent comment nous nous rappelons. La peau en particulier reflète qui nous sommes et dit des choses que nous ne voulons pas nécessairement reconnaître.

ftoppers-skin-torso-series-photography-11-710x380[1]

ftoppers-skin-torso-series-photography-09-710x380[1]

Les souvenirs, comme les cicatrices, sont fragiles. Certaines disparaissent d’autres non, nous aidant à nous souvenir. Nous fabriquons parfois des souvenirs permanents par les tatous. Nous changeons la forme de notre corps en gagnant et perdant du poids. Même si notre mémoire devient défaillante avec le temps, notre peau se souvient toujours.

torso-series-23[1]

torso-series-5[1]

torso-series-6[1]

torso-series-2[1]

1202112[1]

Textes et images de June Yong Lee, sauf lorsque indication contraire.

Site web de June Yong Lee

Publicités

Qu'en pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :