Thierry Dussac


SUBLIMER
LA LAIDEUR

Je ne suis qu’une machine, un ventre, un boyau trop sensible; un boulimique qui avale tout ce qui passe; la vie, les événements, les êtres et les sentiments; toute cette existence se concentre et me pénètre, ça s’infiltre en moi et je dois l’ingérer, la digérer, l’assimiler pour la rendre transformée, je chie ce que je n’ai pas vomi, et la vie ressort de mon ventre réincarnée en une chose gluante et odorante; j’accouche d’une nouvelle vision de ma vie, de mon existence, de ma réalité, transfigurée, enlaidie et sale.


J’ai extrait la beauté de chaque chose pour la garder en moi, pour me laver, me purifier. Et je me suis débarrassé des excréments qui constituent la partie cachée de chaque événement, de chaque personne, de mon existence. Si je passe pour quelqu’un de cynique, parfois même méchant c’est parce que je suis trop profondément bon; si profondément que personne ne le saura jamais.

Cela restera ma faiblesse et mon secret. Il y a plus de mérite à sublimer la laideur qu’à vulgariser la beauté.

Thierry Dussac

allaitement-iv-200x150cm

Davantage sur Thierry Dussac

Publicités

Qu'en pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :