Benoit David


ENTREVUE
ART NOUVEAU

«Sans titre»

Benoit David

Je suis tombé aujourd’hui sur une entrevue que j’ai donnée l’année passée à un magazine virtuel, Art Nouveau. En grattant un peu plus, je me rends compte que l’article a été publié dans leur premier numéro de papier sous le titre «Benoit David Is An Odd Fellow» disponible en ligne en format pdf.

Art nouveau a vu le jour en 2008 avec comme moto art is everywhere. Il dépeint principalement la vie artistique de Los Angeles. La version de papier fut inaugurée en 2010.

Mes participations à ce premier numéro d’Art Nouveau et au magazine BAP Quarterly me permettent de dire que je suis publié sur les deux côtes américaines.

L’entrevue étant en anglais, je prends la peine de vous soumettre une traduction.

**

Interview, Art Nouveau, 22 mai 2010.

De Montréal, une entrevue avec Benoît David

L’artiste montréalais Benoît David est assurément une personne étrange. Il crée des images bien particulières par manipulation numérique. Doté d’une vision claire, il nous livre un message percutant – dans la fragilité de la chair se trouvent la raison et la force de combattre. Benoît a horreur des recettes et préfère s’en remettre à son instinct. Il prend des photos, les met sur son ordinateur et improvise.

«Lorsque je me rends compte que je refais les mêmes choses, je me mets à faire les choses différemment», dit-il. «C’est ainsi d’ailleurs que j’apprends tranquillement à me servir de tous les outils de mon logiciel.»

benoit4618709222_6ab2c0504e

Quand il crée, Benoît s’en remet donc à son intuition, ajoutant et retranchant des parties d’images, jusqu’à ce que ça «lui parle».

Le résultat est simplement choquant. Ici une tête insérée dans l’anus d’un personnage nu, là une femme avec des jambes à la place de la tête. Il ne semble pas y avoir grand chose à son épreuve.

«Je ne trouve rien de choquant dans le fait d’étirer et de plier la chair», dit-il. «Je vois le corps comme une matière première et je le manipule.»

«Je présume que c’est une question de contexte», ajoute-t-il. «Dans un cadre très sérieux, ce que j’inflige à mes modèles peut sembler cruel.»

Benoît a étudié les arts à l’Université du Québec à Montréal. Il a d’abord surtout peint et dessiné jusqu’à tout récemment. Il est littéralement tombé en amour avec la manipulation numérique lorsqu’il a découvert comment créer des transparences.

benoit2222111s3365908485_23ed0f65c4_o

«En fait, je travaille l’image numérique pour plusieurs raisons», précise-t-il. «Ainsi je peux faire beaucoup avec peu. Et il y a ces contraintes nouvelles, qu’il n’y a pas en dessin ou peinture.»

L’œuvre de Benoît est changement. Il cherche à questionner ce qui est une constante dans son travail. La dimension des images, leur format, etc.

«Je suis à la recherche de modèles inhabituels», conclue-t-il. «Peut-être une contorsionniste… Et peut-être essaierai-je plusieurs modèles en même temps. Je vais aussi ajouter des dessins et de la couleur. Je ne sais pas, je verrai. Mais deux choses demeureront: le médium et le sujet.»

Publicités

Qu'en pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :