Quelles sont vos sources?


Un ami me disait pas plus tard qu’hier qu’on ne pouvait se fier à l’information trouvée sur wikipédia. Ce n’était pas la première fois que j’entendais ce commentaire. L’encyclopédie virtuelle est même interdite à l’école que fréquentent mes enfants.

Je ne suis pas certains que ces reproches soient fondés. Étant donnée la façon que les articles se créent (avec la participation de tous), il est permis de douter de leur qualité et de leur exactitude. On a l’impression que n’importe qui peut y mettre n’importe quoi. Mais pourtant.

Je ne sais pas comment wikipédia s’y prend, mais j’ai été très agréablement surpris de ce que j’y ai trouvé quand je cherchais ce que je connaissais déjà. Un exemple parmi tant d’autres, la définition de «art contemporain». Précise, exacte. Elle a même grandement gagné en richesse depuis ma première visite. Un meilleur travail que dans d’autres encyclopédies bien cotées. Chapeau.

Mais n’est-il pas tout simplement utopique de croire que toute source de ce genre, qu’elle soit virtuelle ou de papier, qu’elle soit fabriquée par une élite ou par tout le monde, de croire qu’elle puisse renfermer de façon absolue toute la vérité sur tout? Il me semble évident que cette vérité que l’on aimerait universelle et coulée dans le béton a un caractère tout à fait relatif.

Je ne me surprends plus de retrouver des informations différentes concernant un même sujet quand j’ouvre deux sources différentes, aussi sérieuse l’une que l’autre. Et je passe sous silence les erreurs. (Une édition du Larousse a déjà donné une définition carrément erronée du «vibrato», par exemple.)

Quand on demande à de jeunes élèves de faire une recherche sur un sujet, on s’attend d’eux à ce qu’ils trouvent l’information et la copient. Tout simplement. Encore le phénomène de la cruche qu’on remplit. Or on se soucie de l’exactitude de l’information copiée davantage que de tout autre aspect qu’implique une recherche.

N’est-il pas souhaitable de développer un esprit critique envers nos sources d’information, quelles qu’elles soient? Doutons, comparons, réfléchissons et choisissons. Il est vrai qu’il est beaucoup plus simple d’absorber comme des cruches en croyant au caractère absolu de nos sources. Comme à la petite école.

On croit à ce qu’on lit dans les documents qui font autorité comme s’il s’agissait de parole d’Évangile. Mais la Bible elle-même porte à interprétation.

Au commentaire «il ne faut pas se fier à ce qu’on trouve sur wikipédia» je répondrai «comme ailleurs». Tous les documents de référence ont leurs qualités et leurs défauts. Il faut les utiliser avec discernement.

Publicités

Qu'en pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :