Agnieszka Podgórska


HYBRIDITÉ
 
 

La perception du monde et de l’autre passe par le corps humain.

[5 photos – 179 mots]

 
 
Unbenannt-2[1]

L’artiste s’expose nue devant son appareil photographique. Face à ce miroir, elle se plie et se contorsionne dans un jeu de métamorphoses. Loin de tomber dans le narcissisme ou dans le registre de la séduction, sa silhouette se transforme en un enchevêtrement de corps formant un organisme hybride et surprenant.

2_Possible_Autoportrait©Agnieszka Podgorska 2006[1]

Le médium d’Agnieszka Podgórska est la photographie numérique. Sans intervention artificielle, uniquement par l’angle de vue d’en haut et par le raccourci de la perspective, elle obtient une distorsion du et des corps, matière malléable, s’apparentant à un mélange de chair insaisissable. La main ou le pied semblent plus dominants que le reste de ce «corps acéphale» livré grandeur nature.

4_Possible_Autoportrait©Agnieszka Podgorska 2006[1]

Est-ce que c’est son expérience de vivre entre les cultures qui a généré cette vision d’un corps libre de tout code social et qui semble échapper aux références symboliques ou est-ce une réminiscence de son enfance, qu’elle a passée en partie dans un cirque en Pologne?

podgorska3[1]

Les textes sont de Jeanette Zwingenberger.

http://www.galeriefredericlacroix.com/pges/podgorska.html

Publicités

Qu'en pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :