Benoit David


La mort n’a
rien de fatal

J’aime bien m’utiliser comme modèle. Mon corps est ordinaire à souhait. Qui a eu un jour l’idée d’utiliser des corps extraordinaires pour nous parler des hommes et des femmes ordinaires que nous sommes?

[1 époustouflante photo – 88 mots]

A ceux qui prétendent nous donner à voir ce que l’on souhaite voir, je dis qu’on ne rêve pas tous d’extraordinaire. Si on rêve d’être autre, on ne rêve pas tous du même autre.

Il n’y a pas de petits modèles. Il n’y a que de petits photographes.

Publicités

One Comment to “Benoit David”

  1. Bravo! C’est magnifique ton travail. J’aime bien les formes, les rytmes, les equilibres, et surtout le concept. J’aime le grotesque qui est à la fois beau, la forme désinhibée comme tu joues avec le corpe, en inventent des autres corpes, peut être plus interessants que le vrai corpe

Qu'en pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :